Régime végétarien : les risques de forme grave du coronavirus réduits ?